Oh ! les belles blettes !

Dessin de blettes

S’il est bien un légume-feuille qui ne passe pas inaperçu dans le potager, c’est la blette ou bette, dite encore poirée ! De la même famille que les betteraves, les feuilles se ressemblent à s’y méprendre mais leurs racines ne sont pas comestibles. En réalité, la betterave est une blette améliorée à la Renaissance par des cultivateurs italiens. Elle se répand ensuite dans tout le Nord de la France, en Belgique et en Allemagne car elle est apprécie les sols profonds et humides. Bien de chez nous donc, malgré ses couleurs flamboyantes qu’on imagine volontiers dans un ailleurs exotique !
Bisannuelles, elles sont plantées au printemps en pleine terre ou en automne sous abris. Curieusement plus la tige est fine, plus elle est résistante alors que la Blanche Bressane, à la tige (ou carde) blanche et très large résiste moins bien aux frimas. Autrement dit, ne pas se fier aux apparences car c’est la plus costaude qui a besoin d’être bichonnée et non pas l’inverse. Leur pied, d’une hauteur de 30 à 20 cm, soutient une abondance de magnifiques feuilles gaufrées. Leurs coloris sont spectaculaires, allant du vert profond aux pourpres pour leurs feuilles avec des tiges blanches, jaunes ou écarlates en passant par toute la gamme des jaunes-orangés. Les blettes trouvent ainsi toute leur place dans les plates-bandes des jardins prestigieux comme celui de Villandry, mais n’apparaissent que trop timidement dans nos assiettes, contrairement à nos voisins transalpins qui en raffolent toute l’année et en particulier l’hiver.